[Revue de Presse-Pros] Roustan : « Si on massacre le PSG, on doit autant massacrer Manchester City » (L’Equipe)

Publié le

En très bonne position pour rejoindre Liverpool en finale de la Ligue des Champions, Manchester City s’est écroulé contre le Real Madrid (4-3, 1-3 ap). Une sortie de route assez similaire à celle du Paris Saint-Germain, en 8es de finale, qui a poussé Didier Roustan à rapprocher les deux formations sur leur incapacité à se transcender dans les moments chauds sur la scène européenne.

« Moi, ça me fait bien marrer avec tous les grands spécialistes qui ont massacré le PSG par rapport au 3-1, et avec un Real qui se relance avec une faute sur Donnarumma. Même s’il n’est pas très futé, il y a quand même faute. Ce qui est important, c’est qu’on massacre le PSG lorsqu’ils prennent ce but-là, vingt minutes après un deuxième puis un autre quelques secondes après. C’est exactement ce qu’a fait Manchester City. À l’égalisation du Real Madrid, il y a eu un affaissement. Ce n’est pas normal psychologiquement qu’une équipe comme City, qui a plus d’atouts et de certitudes que le PSG, se prenne ce premier but. Il reste six minutes d’arrêt de jeu, moi je les sens se liquéfier et ils se prennent ce deuxième but », a analysé le journaliste pour La chaîne L’Equipe.

« Un match irrationnel ? Alors si c’est le cas, il faut aussi dire que contre le PSG c’est irrationnel. À un moment, il faut que ce soit des deux côtés. Vous avez raison, ils (Manchester City) ont été super après, avec beaucoup d’occasions… Je ne cherche pas à dédouaner le PSG. On les a massacrés. Si tu les massacres, tu dois autant massacrer Manchester City. Si pour vous, ce n’est pas comparable et que Manchester City maîtrise après le but de l’égalisation, alors on n’a pas vu le même match. Manchester City a explosé. À la limite, c’est presque pire. Tu vois que City n’y est plus en prolongation. Ils sont perdus. Je te mets un billet que si ce soir il y avait le même scénario avec le PSG, tu les massacres », a répondu Roustan aux autres spécialistes présents sur le plateau.