[Titis Sphère] Les Titis et le Nîmes Olympique

Publié le

Le PSG reçoit le Nîmes Olympique ce dimanche 11 août 2019 au Parc des Princes pour son premier match de Ligue 1 de la saison. L’occasion pour LTDPSG de faire un point sur les Titis passés par le NO.

Premier à ouvrir le bal : Lionel Justier. Débarqué en 1975 au PSG en provenance de Meudon. Just Fontaine mise alors sur l’homme à la crinière blonde du PSG, avec les autres Titis Jean-Marc Pilorget, Thierry Morin et François Brisson pour un quatuor qui sera nommé « Les quatre mousquetaires ». Lionel Justier décide de migrer vers les cieux brestois en 1978 après 58 matches, 6 buts et 2 passes décisives en rouge et bleu. Il portera le maillot du club Nîmois en D2 lors de la saison 82/83 (21 matches) sans vraiment marquer les esprits.

Résultat de recherche d'images pour "lionel justier psg"

Vînt ensuite Jean-Claude Lemoult. Milieu discret à la technique sûre, Lemoult passe par le PSG de 76 à 86 (266 matches/11 buts) et y remporte les coupes de France 82 et 83, ainsi que le premier championnat de France du club, en 86. Il terminera sa carrière chez les Crocos (91-93) aux côtés de Laurent Blanc notamment, mais sur une relégation du NO en deuxième division.

Résultat de recherche d'images pour "jean claud lemoult"

Les deux suivants sur la liste sont les désormais quadragénaires, Matthias Verschave (41 ans) et Patrick Videira (42 ans). Le premier a fait partie de la maison Rouge et Bleu de 91 à 2002, avant de s’envoler pour deux ans au NO (2003-2005) où il va vite devenir la coqueluche du stade des Costières en inscrivant 25 buts en 65 apparitions. Direction le Stade Brestois par la suite où il n’eut pas la même réussite.

Résultat de recherche d'images pour "matthias verschave"

Le second a été Parisien de 85 à 96 puis s’est engagé avec Nîmes lors de l’exercice 2005-2006. Un but en huit apparitions en National, avant un départ vers Avignon… en DH.

Résultat de recherche d'images pour "patrick videira"

Actuellement manager du club de ses débuts, à Noisy-Le-Grand, Moussa Sidibé a évolué dans les sections amateurs du PSG peu avant 2000 et a été un joueur du Nîmes Olympique de 2008 à 2013 (en Ligue 2, hormis une saison en National) avec qui il a été champion de National en 2012. Il y aura disputé 112 rencontres faisant de lui le Titi le plus capé du côté des Costières.

Résultat de recherche d'images pour "moussa sidibé nîmes"

Joueur de l’équipe réserve du PSG (CFA-CFA2), Sofiane Bezzou (promo 81) a lui aussi quitté Paris en 2000 faute d’offre de contrat professionnel et s’est engagé libre chez les Crocos (L2) aux côtés de Fred Piquionne, Franck Rizzetto (voir plus bas), Mickaël Pagis entre autres. Après une saison à seulement huit rencontres, il ne participe qu’à deux celle d’après. En janvier 2002, il rompt son contrat et revient dans sa Normandie natale du côté de Bois-Guillaume. Dommage, pour un joueur qui venait tout juste d’être international espoirs algérien.

Résultat de recherche d'images pour "sofiane bezzou nimes"

Arrivé à l’âge de 16 ans au PSG (en 2004), Yannick Boli, a suscité de grands espoirs. Champion de France des moins de 18 ans en 2005-2006 et buteur en demi-finale de la coupe de France 2008 (face à Amiens) pour son deuxième match en pro, Boli avait alors été pisté par le Real Madrid à seulement 20 ans. La suite de sa carrière ne s’est pourtant déroulée ni à Madrid, ni à Paris. Avant de débuter un «tour du monde», Yannick a réalisé un bref passage par Nîmes (2010-2011), sans relief avec seulement 4 buts en 24 rencontres. De quoi malgré tout convaincre le club bulgare du Chernomorets Bourgas de l’engager et ainsi devenir un véritable globe-trotter.

Résultat de recherche d'images pour "yannick boli nimes"

Passé par le centre de préformation de 2000 à 2004, où il est revenu en tant que coach de 2012 à 2016, Saad Ichalalène a également intégré le CFA de 2004 à 2007. Malgré un titre de champion de France U18 en 2006 et une très bonne saison avec l’équipe réserve en tant que capitaine, il quitte le club pour rejoindre le Nîmes Olympique (2007-2010) qui lui fait signer son premier contrat professionnel. Il n’y jouera que 29 rencontres, la faute à des blessures à répétition…Ce fut d’ailleurs un peu le début de la fin, avant une dernière pige du côté d’Alger. Son retour au club dans le rôle de technicien auprès des jeunes lui aura malgré tout permis de faciliter sa reconversion, d’acquérir de l’expérience, et ainsi d’être nommé directeur technique du programme national de développement du football en Malaisie en janvier dernier.

Image associée

Ce dimanche, le PSG va croiser la route de l’un de ses ex-Titis : Loïck Landre. Le défenseur de 27 ans, parisien de 2005 à 2013 (même s’il a été prêté les deux dernières saisons), est depuis juin 2018 un joueur de Nîmes. Loïck a porté à une seule reprise le maillot du PSG (en pro), c’était en 2010-2011 face à Nancy. Depuis son arrivée dans la cité du Gard, le natif d’Aubervilliers est un titulaire indiscutable.

Résultat de recherche d'images pour "loïck landre nimes"

Et aussi…

Joueur du Nîmes Olympique au début du siècle (6 buts en 72 matches/2000-2002), Franck Rizzetto a été le coach de l’équipe réserve de 2011 à 2013.

Résultat de recherche d'images pour "franck rizzetto"

De son côté, l’actuel consultant de beIN Sports Robert Malm a évolué avec les Crocos une saison et demie (de janvier 2008 à août 2009) et a été en charge ces dernières années des attaquants de la CFA et des sections amateurs du PSG.

Résultat de recherche d'images pour "robert malm nimes"