[Revue de Presse-Anciens] Départ de Belmadi : la rumeur s’installe (TSA)

Publié le

La révélation faite vendredi par le capitaine de l’équipe nationale de football Riyad Mahrez a eu l’effet d’une bombe écrit dans ses colonnes le célèbre média algérien TSA : le sélectionneur national Djamel Belmadi pourrait quitter son poste, moins d’une année après son arrivée à la tête des Verts.

Pourtant, rien ne présageait un tel scénario une semaine après la consécration de l’Algérie à la CAN 2019 en Égypte, 29 ans après un premier titre remporté à domicile.

« On en a discuté entre joueurs. Par rapport à ce qu’il se passe, c’est lui qui prendra sa décision et on la respectera », a confié Mahrez à L’Équipe, dans des propos repris ce samedi par Goal.com.

Arrivé en août 2018 en remplacement de Rabah Madjer, Belmadi a réussi là où ses prédécesseurs ont tous échoué : redonner une âme à l’équipe nationale et surtout mettre fin à trois décennies de disette.

Résultat de recherche d'images pour "djamel belmadi"

Certains s’interrogent sur les raisons qui auraient poussé Belmadi à songer à une telle décision, alors qu’il est devenu en l’espace de quelques mois un véritable héros national.

Les rumeurs enflent depuis le retour des Verts au pays samedi dernier, au lendemain de leur victoire en finale de la CAN 2019 face au Sénégal (1-0). La démission du président de la Fédération algérienne (FAF) Kheireddine Zetchi a été largement évoquée, lui qui n’aurait pas apprécié sa mise à l’écart de la photo officielle prise avec le chef d’État Abdelkader Bensalah lors de la réception offerte en l’honneur des champions d’Afrique à Alger.

La FAF a réagi tardivement en regrettant en fin de semaine « une campagne acharnée pour gâcher la fête des Algériens », tout en soulignant que « Zetchi, qui jusqu’à cette heure-ci, vaque le plus normalement du monde à ses occupations professionnelles et à ses activités au sein de l’instance fédérale ».

La vraie-fausse démission de Zetchi s’est propagée telle une traînée de poudre, ouvrant la porte à toutes les éventualités sur l’avenir de Belmadi à la tête des Verts. L’ancien capitaine des Verts partirait dans le cas où Zetchi viendrait à quitter la FAF.

Selon une source proche de la FAF, l’avenir de Belmadi est lié à celui de Zetchi. « Un éventuel départ du président de la FAF entraînerait automatiquement celui de Belmadi. Ce dernier ne serait pas chaud à l’idée de travailler avec un autre président », explique-t-elle.

Image associée

Un éventuel départ de Belmadi constituerait un coup de massue pour une équipe nationale qui s’est installée admirablement sur le toit de l’Afrique, et dont les prochaines échéances nécessitent plus de sérénité et de stabilité à tous les niveaux.

Tout le monde souligne le mérite de Belmadi dans le sacre remporté en terre égyptienne, à commencer par ses joueurs. « Sur le bord du terrain, il se donne autant que nous, c’est le douzième joueur », a expliqué Mahrez.

Belmadi est toujours sélectionneur de l’équipe algérienne, pour un contrat qui court encore jusqu’en 2022, soit pour le Mondial au Qatar. Prochain objectif : les qualifications de la CAN 2021 prévues à partir du mois de novembre prochain.