[Titis Sphère] Les Titis et l’Olympique Lyonnais

Publié le

Le PSG va vivre son premier choc de Ligue 1 cuvée 2019-2020 ce dimanche face à Lyon (coup d’envoi 21h). L’occasion pour LTDPSG de vous faire découvrir ou (re)découvrir les Titis passés par l’OL.

Le PSG n’en est qu’à ses balbutiements quand François Brisson (promo 58) y débute sa carrière (1975 – 1981). 10 saisons plus tard, il passera une saison à Lyon (1989 – 1990) sans vraiment marquer l’histoire du club (28 matches, 7 buts).

Résultat de recherche d'images pour "francois brisson lyon"

Parisien de 1982 à 1985, Pascal Havet (promo 64) va connaître à l’OL une période de transition décisive pour le club : les années Ligue 2 et la prise de pouvoir de Jean-Michel Aulas (87). Après deux ans dans le Rhône (de 1986 à 1988), Havet rejoindra Rouen (L2) puis Angoulême (Troisième division).

Résultat de recherche d'images pour "pascal havet ol"

Passés d’un centre de formation à un autre au gré des postes de leur père Guy, Julien Stéphan (promo 80/ci-dessous) et Guillaume Stéphan (promo 82) connaisse celui de l’OL entre 1992 et 1996 avant celui du PSG (à partir de 98 pour Julien et 2000 pour Guillaume).

Résultat de recherche d'images pour "julien et guillaume stephan"

Né à Marseille, c’est au PSG que le fils de l’illustre Sarr Boubacar tape ses premiers ballons, jusqu’en 2008. Il prend ensuite la direction de l’OL où il y effectuera ses premiers pas en pro et y signera son premier contrat professionnel. Naby Sarr (promo 93), colossale défenseur centrale (1m 96), a essentiellement évolué en réserve (46 rencontres, pour seulement 5 en équipe première) mais y a quand même découvert l’Europe (trois matches de C3).

Résultat de recherche d'images pour "naby sarr ol"

En deux saisons, Ferland Mendy (promo 95) est passé du Havre (L2) au Real Madrid. C’est dire si le natif des Yvelines a brillé durant ce temps à Lyon. Titulaire indéboulonnable, meilleur latéral de Ligue 1 (2017-2018) puis appelé chez les Bleus, Mendy a littéralement explosé chez les Gones. Avant de s’envoler vers Madrid et d’être opposé à son club formateur (2004 – 2012) en Ligue des champions la semaine passée (défaite 3-0) au Parc des Princes.

Résultat de recherche d'images pour "ferland mendy ol"

Déjà auteur de 5 buts en 4 matches de championnat (dont 2 doublés) – ce qui en fait le meilleur artificier de Ligue 1 à égalité avec le Lillois Victor Osimhen – Moussa Dembélé (promo 96) sera le principal danger de l’attaque olympienne. Débarqué à l’été 2018 dans le Rhône pour 22 millions d’euros, l’enfant de Pontoise y possède jusqu’ici un ratio d’un but tous les deux matches (51 rencontres, 25 buts). De quoi poser des soucis au club qui l’a formé entre 2004 et 2012.

Résultat de recherche d'images pour "dembélé ol"

Formé à l’OL (2014 – 2017) puis au PSG (2017 – 2019), Isaac Hemans Arday (promo 96) est prêté cette saison à Cholet en troisième division.

Résultat de recherche d'images pour "hemans arday ol"

Originaire du quartier de Gerland et préformé à l’OL, Kays Ruiz Atil (promo 2002) quitte Lyon pour le Barça à 7 ans avant de rejoindre Paris en 2015, à l’âge de 13 ans.

Image associée

Et aussi…

Responsable de la formation des gardiens de but du PSG (U14 à N2) de 2011 à 2018, Alfred Dossou-Yovo est depuis juillet 2018 celui des gardiens de la réserve de OL.

Résultat de recherche d'images pour "alfred dossou yovo"

Formé à l’OL, Stéphane Roche y a disputé 13 matches de Division 2 et 125 de Division 1 entre 1988 et 1998. Il y a connu la (re)montée dans l’élite (89) et une victoire en Coupe Intertoto (97). Il retourne à Lyon de 2010 à 2019, où est successivement adjoint de Rémi Garde à la formation puis directeur du centre de formation et entraîneur de l’équipe réserve. Depuis cet été, Roche est le coach des U19 du PSG.

Résultat de recherche d'images pour "stephane roche ol"