[News-U19] Thiago Motta : « Je veux changer pas mal de choses au centre de formation »

Publié le

Dans un entretien accordé à RMC Sport, Thiago Motta s’est livré sur ses projets et la philosophie de jeu qu’il aimerait mettre en place au cours de sa carrière d’entraîneur. S’il a mis un terme à celle de joueur au terme de la saison dernière, l’ancien milieu du PSG a rapidement pris en charge les U19 du club de la capitale, lui qui assume vouloir coacher un jour l’équipe première. Une ambition légitime pour l’Italien de 36 ans, qui a porté les couleurs parisiennes pendant six ans. Morceaux choisis.

Vos U19, vous les faîtes jouer en 4-3-3 généralement, alors que vous avez toujours été attiré par ce schéma de jeu-là durant votre carrière. C’est donc votre système ?

« Je change mon système en fonction des joueurs que j’ai sur le terrain. Il y a des fois où l’on a joué avec cinq milieux de terrain, d’autres fois où l’on a évolué avec quatre attaquants et seulement deux milieux de terrain. D’autres moments encore où l’on a joué avec des attaquants excentrés qui ont joué comme des latéraux, parce que l’on voulait pratiquer un football offensif…Je ne donne pas beaucoup d’importance aux numéros, 4-3-3, 4-4-2…Je préfère regarder les caractéristiques des joueurs que je mets sur le terrain pour jouer un football soit offensif et plus direct, soit un football offensif où l’on est plus placés et on garde un peu plus la possession du ballon. »

_MG_0124 copie

Que pensez-vous de l’organisation sportive au PSG ? On a une impression de confusion entre toutes les parties : il y a un directeur technique du centre, un directeur du centre de formation, un directeur sportif…

« Il n’y a pas de confusion. C’est une façon différente de travailler. Le FC Barcelone, cela fait de très nombreuses années qu’ils ont leur philosophie de travail. À Paris, aujourd’hui, c’est différent. »

Ca vous plairez de travailler comme ça ?

(Il hésite) « Aujourd’hui, je me sens en condition de changer pas mal de choses au centre de formation du Paris-Saint-Germain. J’aimerais changer des choses, et je suis là pour ça aussi. Au PSG, dans la U19, il y a énormément de talents. Mais pas que cette année, toutes les années. C’est à mon avis la vraie deuxième équipe du club, parce que c’est là qu’on joue la compétition la plus importante (la Youth League, la Ligue des Champions des moins de 19 ans, ndlr), si on met à part les pros. Tous ces jeunes-là, on doit les garder, et il faut qu’il fasse partie d’un collectif. Avant, un joueur U17 après deux matches, pouvait monter en U19 et après en CFA assez rapidement. Il ne faisait pas partie d’un collectif. Moi, j’ai dans mon effectif six joueurs nés en 2002, que je veux garder pour l’année prochaine. Ils auront joué ensemble depuis les U17, c’est une génération qui va s’améliorer et qui va vouloir rester parce qu’il y a un projet sportif intéressant. Ça convient aux joueurs, au club, aux personnes qui travaillent au centre de formation, à tout le monde. C’est pour ça que j’ai voulu que l’aller-retour entre U19 et CFA s’arrête parce que c’est la base pour donner le sens du collectif. Tu ne peux pas jouer une semaine dans l’optique de gagner la Youth League et la semaine d’après le maintien en CFA. Pour moi, le club doit donner sa priorité aux U19 par rapport à l’équipe N2. On discute ensemble là-dessus. »

Quel est le paramètre majeur pour que les jeunes franchissent un cap au PSG ?

“Pour moi, l’exigence est essentielle pour que mes joueurs s’améliorent. Après, il faut avoir un équilibre. C’est ce que j’ai appris ici à Paris. Il faut être exigeant mais il faut aussi savoir laisser un peu d’espace, pour que les joueurs prennent aussi leurs responsabilités. Il faut qu’ils aient conscience de savoir où ils sont aujourd’hui, quel club il représente. L’objectif principal, c’est de faire que les joueurs soient capables d’un jour évoluer en équipe première.”