[News-Club] Le fair-play financier suspendu la saison prochaine

Publié le

Plombés sur le plan économique en raison de la propagation de la pandémie de coronavirus, les clubs qualifiés pour les prochaines compétitions européennes auront droit à la clémence de l’UEFA. Ce mercredi, l’instance continentale a en effet annoncé la suspension du Fair-play financier pour les clubs qui disputeront la Ligue des champions et la Ligue Europa en 2020-2021.

L’UEFA pouvait difficilement faire autrement. Consciente des difficultés rencontrées par les clubs devant la crise inédite créée par le Covid-19, l’instance européenne a choisi de mettre entre parenthèses le fair-play financier pendant un an. « Cette décisions’applique exclusivement à la participation aux compétitions interclubs de l’UEFA 2020/21 », explique l’UEFA dans un communiqué.

Alors que le monde du football traverse une période d’incertitudes, que de nombreux clubs cherchent comment survivre et que certains joueurs acceptent de baisser leur salaire, l’UEFA pouvait difficilement ne pas faire un geste en conservant les règles aussi strictes de son fair-play financier. Depuis son instauration, le FPF, dont le but est d’assainir un univers qui n’a pas souvent su se montrer raisonnable en termes de finances, impose aux clubs l’équilibre financier entre ce qu’ils gagnent et ce qu’ils dépensent.

Une suspension plutôt qu’un assouplissement

Mais avec l’arrêt total du football, de nombreux clubs s’attendent à être confrontés à des pertes économiques non négligeables. Et n’auraient pas pu répondre aux exigences du gendarme financier de l’UEFA. Comme l’avait laissé entendre Michele Uva, vice-président de l’UEFA, on s’attendait cependant plus à une adaptation du dispositif, avec un assouplissement des mesures pour prendre en compte les pertes importantes qui s’annoncent pour les clubs.

Mais l’ampleur de la crise a poussé l’instance à changer de braquet. « Compte tenu de l’incertitude toujours plus profonde causée par cette situation exceptionnelle, le Comité exécutif a décidé de suspendre les dispositions en matière d’octroi de licence aux clubs en rapportavec la préparation et l’évaluation des informations financières prévisionnelles des clubs », explique encore l’organisation qui régit le football en Europe.

L’OM peut souffler

Pour Marseille – sous réserve, bien sûr ,que la saison de L1 se termine et que l’OM valide son billet pour la C1 -, c’est une petite bouffée d’oxygène dans cette période difficile. Dans le viseur de l’UEFA qui lui reproche de ne pas s’être « conformé aux conditions de l’accord négocié pour la saison 2019/2020« , le club phocéen avait vu son dossier être officiellement transféré à l’instance de jugement du contrôle financier des clubs début mars. Des sanctions étaient à prévoir. Mais cette suspension du fair-play financier pourrait lui laisser plus de temps pour rectifier le tir.