[News-Pros] Coronavirus : Testé avant PSG-Dortmund, « pas de traitement de faveur » pour Mbappé selon son avocat

Publié le

Le huitième de finale retour de Ligue des champions entre le Paris SG et le Borussia Dortmund, le 11 mars (remporté 2-0 par les hommes de Thomas Tuchel), a été l’un des premiers grands événements sportifs européens à être impacté par le nouveau coronavirus. Match à huis clos, sans supporter ni journaliste, pas de conférence de presse, pour tenter de freiner la propagation du virus…

La veille du match, Kylian Mbappé, souffrant d’un mal de gorge et qui ne s’était pas entraîné depuis deux jours avec ses coéquipiers, a été dépisté au coronavirus (test négatif).

Alors qu’une politique nationale de dépistage à grande échelle n’a pas été mise en place par la France, Médiapart s’est interrogé sur d’éventuels passe-droits dont auraient pu bénéficier certaines personnalités « politiques, médiatiques, sportives ». Pourquoi Kylian Mbappé, qui « présentait des signes cliniques d’angine », a-t-il été testé ?

Interrogée par le média français, l’avocate de Kylian Mbappé, Delphine Verheyden, explique c’est le Paris SG et son « service médical » qui ont décidé du test, puisque la fièvre du footballeur de 21 ans avait persisté « dans la nuit ». Selon Me Verheyden, le dépistage a été réalisé « dans le respect des règles imposées par les autorités de santé » et par « l’intermédiaire de l’Hôpital américain », à Neuilly-sur-Seine. « Je ne crois pas du tout qu’il ait pensé bénéficier d’un traitement de faveur. »

Le Paris Saint-Germain n’a, pour l’instant, fait aucun commentaire à Médiapart.