[News-Pros] La défense du PSG a déjà encaissé 18 buts depuis le début de l’année 2020

Publié le

Thomas Tuchel aurait aimé que le 8e de finale retour de la Ligue des champions soit joué au lendemain de la défaite à Dortmund (2-1). Mais heureusement pour lui, le PSG a encore deux semaines pour préparer ce rendez-vous décisif (11 mars). Et ils ne seront pas de trop, notamment pour retrouver une solidité défensive.

En février, le constat est accablant. Sur les sept rencontres disputées toutes compétitions confondues, le club de la capitale a encaissé pas moins de treize buts, dont sept rien que sur les deux derniers matchs de Ligue 1. Depuis le début de l’année 2020, ce sont au total 18 buts qui ont été pris par les coéquipiers de Thiago Silva. Jamais dans toute son histoire Paris n’avait concédé autant de but à ce stade d’une année civile, a rapporté Opta.

Une fébrilité inquiétante pour espérer poursuivre sa route sur la scène européenne. Les multiples absences sur blessure à tous les postes défensifs n’ont pas aidé, ni même la prestation de Sergio Rico, qui a suppléé Keylor Navas en raison d’adducteurs douloureux, contre Bordeaux, mais elles ne peuvent pas tout expliquer.

Sur ces dernières sorties, le PSG a fait preuve d’un manque de cohésion avec beaucoup trop de distances entre les lignes,  qui a donné l’impression d’une équipe coupée en deux. En cause principalement, le repli des éléments offensifs qui laissent la défense parisienne livrée à elle-même. «On doit améliorer notre manière de défendre, notre challenge défensif, nos efforts, il faut resserrer la distance pour jouer plus en bloc. On doit améliorer ça, c’est clair», a insisté Tuchel.

Cette fébrilité s’étend également sur les coups de pied arrêtés, où les Parisiens font preuve de passivité et d’un manque de rigueur de plus en plus criant. Et pour rien arranger dans ce marasme, Thiago Silva, touché à la cuisse, pourrait encore être sur le flanc quelques semaines. «Il est sorti avec une blessure musculaire pas trop grave mais assez grave pour qu’il sorte. Je suis un peu inquiet, c’est clair, a confié Tuchel. Mais on doit attendre deux, trois jours pour être plus précis.»

Même si le Brésilien n’a pas montré son meilleur visage sur la pelouse du Borussia Dortmund, une absence prolongée serait un coup dur pour Paris qui devra se passer de Marco Verratti et Thomas Meunier (suspendus) lors de la venue du club allemand au Parc des Princes, où le champion de France devra préserver sa cage inviolée. Car, dans le cas contraire, il devra impérativement s’imposer par au moins deux buts d’écart. Ce qu’aucune équipe n’est parvenue à faire face aux hommes de Lucien Favre depuis le FC Barcelone fin novembre (3-1).