[EDF-U20] Moussa Diaby auteur d’un triplé face à la Corée du Sud

Publié le

En battant la Corée du Sud (3-1) ce lundi 25 mars en Espagne, la sélection nationale U20 a terminé sa session de préparation au Mondial 2019 avec deux victoires et un nul.

La sélection nationale U20 a bien conclu sa série de trois matches de préparation à la Coupe du monde U20 de la FIFA (du 23 mai au 15 juin en Pologne) en dominant la Corée du Sud (3-1), lundi 25 mars à la Pinatar Arena de San Pedro del Pinatar (Espagne). Elle avait auparavant battu l’Argentine (1-0) puis concédé le match nul face aux États-Unis (2-2), des adversaires comme la Corée également qualifiés pour la phase finale du Mondial.

Dominateurs dès l’entame, les Bleuets ont ouvert le score sur un déboulé conclu d’une frappe enroulée du gauche de Moussa Diaby (1-0, 13e). Gyeng-min Park a égalisé sur coup franc (1-1, 29e), laissant les deux équipes à égalité au terme d’une première mi-temps devenue équilibrée.

Les joueurs du sélectionneur Bernard Diomède ont repris l’avantage par Diaby (photo), concluant du droit une longue ouverture dans l’axe de Nicolas Cozza (2-1, 57e). L’attaquant du PSG s’est offert un triplé en partant de la droite pour repiquer dans l’axe, éliminant cinq défenseurs et trompant le gardien adverse d’un tir du gauche à l’entrée de la surface (3-1, 78e).

Le bilan du sélectionneur Bernard Diomède

« Ce dernier rassemblement et ces trois matches avant la Coupe du monde étaient essentiels pour travailler dans cette optique et opérer une dernière revue d’effectif. Il était nécessaire de voir les joueurs individuellement et collectivement. Le contenu globalement a été bon mais il y a encore du travail à effectuer. Je n’ai pas de regret sur le nul face aux États-Unis, car il s’agissait alors de faire tourner pour voir de nouveaux joueurs. L’enseignement est positif car il a montré les axes à améliorer, comme une piqûre de rappel pour bien se préparer et être présents dans deux mois. Nous savons que nous ne sommes pas encore au top, qu’un juste équilibre est encore à trouver, mais il faudra se souvenir de ces matches pour l’être lors du Mondial. Les joueurs en ont conscience, ce groupe doté d’un noyau dur vit bien le projet de vie et il lui reste deux mois pour bien se préparer. Le chemin est encore long car il est tributaire des parcours individuels de chacun dans leur club, très différents. Mais ce soir, tous les clignotants sont au vert, en attendant la liste le 13 mai ».